5 juillet 2017

Historique du musée Charles Portal

Histoire du musée Charles Portal

1934 – Création du musée
Des objets anciens étaient entreposés depuis des décennies dans les caves de la Mairie : oiseaux sculptés fin XIIIème (provenant du dernier étage de la maison du Grand Fauconnier détruit au XIXème siècle), porte en bois de la mairie du XVIème, coquille Saint-Jacques provenant de l’hôpital du même nom….
La Société des Amis du Vieux Cordes, par la volonté de son vice-président Charles Portal, arrive à obtenir une salle à la mairie pour y déposer ces objets.
Le musée est né. Il est fait pour recueillir et présenter les objets du patrimoine de Cordes et de ses environs.

Dans les années 60 le musée est installé au Portail Peint.
Les fouilles réalisées par les spéléo-clubs Cordais et Albigeois avec notamment MM. Lautier et Meunier et par l’équipe d’archéologie dirigée par l’abbé Bessou permettent un enrichissement important des collections de la préhistoire au moyen âge : prospection de grottes, de souterrains, de lieux historiques, mise à jour de 2 sites gallo-romains, d’une nécropole mérovingienne, de plusieurs ruines médiévales…

Dans les années 70, le 3ème étage du Portail Peint est aménagé. Ce sera la salle Marius Bessou où sont présentés les objets les plus intéressants des fouilles de Vindrac et de Loubers.

2008 – Le Portail Peint ne permettait pas d’assurer une sécurité suffisante pour accueillir du public et il n’y avait pas de solution simple pour modifier cet édifice du XIIIème siècle. Pour maintenir le musée ouvert il fallait changer de lieu.
Le musée est alors transféré à la Maison des Ormeaux où les collections sont réinstallées à peu près comme elles l’étaient au Portail Peint. Une évolution des présentations était indispensable.

2010 – La muséographie du rez de chaussée est entièrement refaite (nouvelles couleurs, nouvelles dispositions, nouveaux panneaux). Pour cela, l’association bénéficie de l’expérience et des conseils de la Conservation Départementale (équipe de Brigitte Benneteu) et du soutien financier du Conseil Général du Tarn et de la DRAC musée.

2011 – Le 1er étage est réaménagée : histoire de Cordes, architecture religieuse
toujours avec le conseil et le soutien technique de la Conservation Départementale.

2012 – Les présentations du 2ème étage sont modifiées : architecture civile et militaire de la cité
Une salle nouvelle est ouverte au 2ème étage de la tour nord. Elle accueille une exposition temporaire les jeux sous l’ancien régime (expo prêtée par les Archives du Tarn).

2013 – Une exposition permanente sur le tissage est installée au dernier niveau de la tour nord
Une nouvelle salle est ouverte au rez de chaussée avec une exposition temporaire sur le travail des architectes élèves de l’école de Chaillot.

2014 – Exposition temporaire sur la « Guerre de 14 »

2015 – Deux nouvelles expositions : une temporaire sur les « outils de cuisine » et l’autre sur les « marins cordais des XVIIème et XVIIIème s » dont certains éléments formeront une exposition permanente .

2016 – Modifications de disposition des expositions permanentes du rez de chaussée.
Deux Expositions temporaires : « Histoires d’eau(x) Cordes XIII-XXème » et « Espicerie »
L’exposition sur l’eau sera proposée en exposition permanente.

2018 – De gros travaux sont engagés suite au dépôt par la ville d’une machine à brodée du XIXème .
Suivant les propositions d’un architecte du patrimoine une circulation vers l’étage inférieur est rouverte mettant en valeur une porte du XVIème. Les collections des productions de broderies cordaises pourront être présentées. Une exposition sur les femmes du Pays cordais pendant la deuxième guerre mondiale a clôturé le centenaire.

 

De nombreux objets de la vie courante, des objets archéologiques ou éléments d’architecture du Pays Cordais, certains très intéressants, ont disparus, ont été donnés ou vendus. Ce sont des pertes pour l’histoire de Cordes, pour son patrimoine.

Confiez au musée Charles Portal les objets qui dorment dans vos galetas, vos caves, vos armoires.

Renseignez-vous auprès d’un membre de l’association : Société de Amis du Vieux Cordes.

La muséographie

Le musée a été créé pour conserver et présenter les objets de la cité de Cordes et de ses environs.
Nous voulons présenter des objets provenant, pour la très grande majorité, de la région cordaise.
Nous refusons l’ajout d’objets nouvellement fabriqués proposés par des grossistes spécialisés et permettant la création de « musées historiques » comme on peut en voir dans certaines villes touristiques.

Incompatible avec l’esprit de l’association, le statut de « musée de France » nous l’interdirait.
Par contre, les documents originaux que nous possédions ont été déposés aux Archives Départementales d’Albi, à la BNF, à la mairie qui en assurent la conservation, ce que nous ne pouvons garantir. Les documents exposés sont des fac-similés.

Le bénévolat

Le bénévolat est indispensable pour faire vivre le musée :

Pour des raisons financières.

Il est impossible, pour le moment, de salarier des personnes pour assurer l’accueil au musée et les visites de groupe ou de payer des entreprises pour réaliser de petits travaux. Ce sont des bénévoles qui assurent toutes ces tâches. Ils peuvent aussi participer à des actions spécifiques comme le déménagement d’objets, le nettoyage de vitres ou de salles, la réalisation de plats pour un cocktail ou encore la modification de la muséographie d’une salle…

Pour maintenir un lien avec les Cordais.

Le musée Charles Portal est le musée des habitants du Pays cordais, c’est aussi à eux de le faire vivre.

Animation au musée Charles Portal - Cordes sur Ciel

Nous accueillons toute personne de bonne volonté qui voudrait :

* aider au maintien de l’ouverture du musée (présence de temps en temps ; pas en hiver),

* Travaux bénévoles au musée Charles Portal - Cordes sur Cielparticiper à l’amélioration des présentations (travaux de peinture, petits travaux électriques, bricolage divers, nettoyage),

* effectuer le rangement et le classement des objets (inventaire, classement, rangement…),

* assurer des visites du musée notamment pour les scolaires (enseignants retraités par ex)…

* des activités très diverses peuvent être envisagés selon les compétences et le nombre de volontaires comme mettre en place des étagères, réaliser une cloison, d’un plancher, rédiger des articles, faire des recherches historiques, maintenir des contacts avec les adhérents…