3 juillet 2017

Collections permanentes

Plusieurs collections permanentes sont présentées au musée, de la préhistoire à nos jours, toutes issues du Pays cordais.

L’ENTRÉE ET L’ACCUEIL

Pour accéder au musée vous passez par une des ogives gothiques de la Maison des Ormeaux. Vous en profitez pour faire votre lecture architecturale de la façade de la maison : XIVème, XVIIème, XVIIIème siècles.

Collections permanentes

Elles sont présentées dans 7 salles (dont 2 petites) sur une surface d’environ 250 m2.
Elles comprennent des objets mis dans une dizaine de vitrines, de nombreux objets lourds placés en général sur des socles ou des supports.

Des panneaux muraux et de très nombreux cartels à proximité des objets donnent des informations et des explications.

Sont présentés également trois diaporamas (le Libre ferrat, l’église Saint-Michel, les façades des maisons gothiques) et trois films.

  • « Secrets d’eau » (exclusif), sur les moyens permettant de subvenir aux besoins en eau de la ville à toutes les époques jusqu’au début XXème.
  • « L’étonnant puits de la Halle » (exclusif), montrant l’architecture intérieure et la façon dont on pouvait tirer de l’eau au moyen âge avec une roue à cage d’écureuil reconstituée.
  • « De la façon de tisser » avec un métier similaire à celui exposé.

Les objets, les panneaux explicatifs, le bâtiment lui même rappellent l’histoire très riche et singulière de notre cité. Ils complètent la visite de Cordes et en donnent un autre regard.

LES SALLES

Préhistoire

Objets de préhistoire : néandertaliens, néolithiques, âge du bronze, poteries celtes

Période gallo-romaine

Très riches vestiges dans la région avec 3 sites principaux : Vindrac, Cahuzac et le fanum de Loubers avec sa maquette le reconstituant

Objets de la vie courante et de culte au dieu romain.

Statuettes romaines - Musee Charles Portal - Cordes sur Ciel

Périodes wisigothique et mérovingienne

Nombreuses plaques boucles de ceinture et de jarretière, bijoux, sarcophages, petite feuille de plomb avec une écriture énigmatique.

Le puits de la Halle

Spéléologue dans le puits de la Halle - Musee Charles Portal - Cordes sur Ciel

Étonnant puits de 114 m de profondeur, un des plus profonds puits médiévaux de France.

Énigmatique pour certains : la légende des inquisiteurs, les hypothétiques galeries, les anomalies géomagnétiques, la non verticalité…

À voir…
– panneau sur le puits
– film exclusif montrant l’intérieur du puits et la façon dont au moyen âge on remontait l’eau grâce à une roue à cage d’écureuil reconstituée.

Un livre sur le puits est disponible au musée, à la librairie de la place, et à l’office du tourisme (voir la rubrique Boutique)

Architecture civile

Les Maisons de Cordes

À voir : diaporama sur le décor des maisons gothiques (durée 10 minutes), panneaux muraux, objets liés aux maisons , savonniers…

Élément de décors des façades : 4 oiseaux sculptés provenant de la maison du Grand Fauconnier.

Histoire de la façade du musée (XIV au XXème)

Façade du Musee Charles Portal - Cordes sur Ciel

La porte des Ormeaux ayant été transformée en lieu d’habitation au XIVème, on voit encore des éléments de ces modifications : fenêtre à coussiège, porte à linteau en accolade inversée…

Sculpture (fin XIII-début XIVème)

Croyances et superstitions

Superstitions - Musee Charles Portal - Cordes sur CielArchitecture religieuse : les églises à Cordes, Saint-Michel ; le Saint crucifix ; la chapelle St Jean, l’église Saint Michel, histoire et architecture sont présentés dans un diaporama.

Croix discoïdale et coquille Saint-Jacques rappellent Cordes sur les chemins de St Jacques de Compostelle.

Un livre sur l’église Saint-Michel est disponible au musée, à l’office du tourisme, à la librairie de la place…

Ciborium - Musée Charles Portal - Cordes sur CielLe chat trouvé emmuré. A-t-il 7 siècles ? L’occasion de parler des maltraitances subies par les chats dès le XIIème siècle car il passaient pour l’incarnation de Satan.

Un parchemin à consulter : « le sort des apôtres » .

Les prières, réparations à l’église, les pèlerinages pour éviter la grêle ou le tremblement de terre qui aurait peut-être une origine divine!!!

Architecture militaire

Le musée se trouve à l’intérieur de la porte des Ormeaux, édifice stratégique capital de Cordes. On peut voir son bâti – les pierres utilisées, les épaisseurs de mur – imaginer la disposition des herses et de l’assommoir…

On voit aussi les modifications de ce lieu militaire en lieu d’habitation (XIVème)

À voir : la porte des Ormeaux (intérieur) ; panneaux sur les fortifications, la la structure défensive des populations locales.

Tisserands et tissage à Cordes du Moyen Âge au XIXème.

Cette exposition a été conçue et réalisée par deux associations cordaises la Société des Amis du Vieux Cordes et les Amis de Cordes et du Comtat Cordais. Tous les acteurs ayant participé à cette exposition étaient bénévoles.

On a voulu montrer une des activités essentielles de l’économie de la région de Cordes pendant plus de 6 siècles. Cette activité n’a rien de spécifique à Cordes car très répandue dans de très nombreuses villes et dans la plupart des campagnes. Comme on peut le comprendre dans cette exposition, passer du végétal (ou de l’animal) au tissu nécessitait une main d’œuvre très nombreuse et des compétences très variées.

On propose dans cette exposition sur le tissage de découvrir de très nombreux matériels, les principales productions, les grandes lignes de l’histoire locale de cette activité, de retrouver les familles Cordaises de tisserands et de négociants et les associations d’aide – confrérie et Société de Secours Mutuels.

L’essentiel des objets appartient au musée Portal et provient de dons faits au cours du temps généralement par des personnes de Cordes ou des environs.

L’exposition a bénéficié du prêt d’objet du musée Départemental du textile de Labastide Rouairoux et de personnes individuelles.

Trois grands marins cordais au XVII et XVIIIème

Étonnant de penser que 3 grands et même très grands marins de cette période étaient cordais. Notamment :

  • un des plus grands corsaires (sinon le plus grand) de Louis XIV , Antoine Daire (de Cordes)
  • un vice-amiral de Louis XVI et sous la révolution, Armand Philippe de Saint-Félix (de Les Cabannes)
  • Roquefeuille-Labistour sous Louis XVI et la révolution (de Livers)

L’eau à Cordes XIII-XXème

Comment les cordais s’approvisionnaient en eau du XIII au XXème :

Les plans des galeries de captage; la maquette montrant la façon dont l’eau arrive dans la galerie de la rue Chaude; le plan de Cordes avec puits et sources; un élément de conduite en céramique du XVIIème provenant des sources du Grain de Sel; un lieu de toilette du début XXème; la «crevette» (niphargus gineti) des eaux souterraines de Cordes; une belle pompe à eau; les porteurs d’eau; les maquettes d’appareils pour pomper l’eau…

Et surtout, le film sur le puits de la Halle avec les objets qui y ont été retrouvés et « secrets d’eaux« qui nous fait parcourir la ville du Sud au Nord.

La vue depuis la tour sud

Vue sur l’ouest de la ville à partir de la terrasse de la tour sud.